PHOTOS - Un Village Français saison 4 : L’heure du choix

27/03/2012 - 10h21
  • 0
  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Dans la  4ème saison d'Un Village Français, diffusée dès ce soir à 20h35 sur France 3, les comportements des uns et des autres se radicalisent face à l’Occupation allemande et à ses conséquences. Collabo ou résistant, beaucoup vont devoir maintenant assumer leurs choix jusqu’à la fin de la guerre…

     

    Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

     

    Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Nade DIEU (Marie Germain), Marie KREMER (Lucienne)Réalisation : Philippe TRIBOIT

  • © Tetra Media FictionUn Village francais S4

    Axelle MARICQ (Rita), Nicolas GOB (Jean Marchetti)Réalisation : Philippe TRIBOIT

Juillet 1942. Un train transportant des juifs étrangers, en route vers Drancy, stationne à Villeneuve à cause d’une panne. Daniel Larcher, le maire, propose de les accueillir à l’école le temps de la réparation. Avec l’évocation de la déportation, ces nouveaux épisodes prennent une tournure plus dramatique que les précédents. Les héros, plutôt indifférents au sort des Juifs, voire antisémites, seront touchés par la misère qu’ils auront juste sous le nez, surtout lorsque les enfants sont séparés de leurs parents. 1942, c’est aussi l’année de la radicalisation de la guerre. Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre, les Allemands occupent la zone libre. Conséquence : la résistance s’organise, et gaullistes et communistes, ennemis d’hier, se tendent la main. A Villeneuve, pour certains c’est l’heure du choix : s’enfoncer dans la collaboration ou résister.

Anne-Charlotte BONNET pour Télé7Jours

Les derniers diaporamas photos série
COMMENTAIRES
Connectez-vous en cliquant ici pour laisser un commentaire en utilisant votre pseudo. Si vous ne vous loguez pas, votre commentaire n'apparaîtra qu'en ANONYME.
    Ils ont aimé
    Programme TV
    • 20h50 Person of Interest
    • 20h45 Méditerranée, notre mer à tous
    • 20h45 Famille d'accueil
    • 20h55 Les amants passagers
    • 20h40 Enquête de santé
    • 20h50 Star Wars Episode IV : la guerre des étoiles
      > Tout le programme TV