Last Christmas bande-annonce
Capture d'écran YouTube / Universal Pictures

Daenerys tombe amoureuse de Henry Golding dans cette comédie romantique signée Paul Feig.

En novembre 2019, la mère des dragons a troqué sa couronne contre un bonnet de lutin : Emilia Clarke incarne Kate dans Last Christmas, de Paul Feig. Le réalisateur a également fait appel à Henry Golding de Crazy Rich Asians pour tenir le rôle masculin, après leur collaboration dans L’Ombre d’Emily, un film policier plus sombre que les habituelles réalisations de Feig, qui a signé notamment le remake S.O.S. Fantômes.

Le pitch ? Kate est une jeune femme exubérante mais un peu perdue, accumulant les mauvaises décisions et travaillant comme vendeuse dans un magasin de décorations de Noël. Sa rencontre avec Tom, trop belle pour être vraie, lui offrira de nouvelles perspectives pour son avenir. 

Voici notre critique de Last Christmas : C’est une rencontre au sommet : un scénario d’Emma Thompson porté à l’écran par Paul Feig (Mes meilleures amies), qui sait faire briller les personnages féminins. Une comédie romantique de Noël où, alors que le monde entier semble se liguer contre elle, une jeune femme rencontre à Londres un garçon qui semble lire en elle comme dans un livre ouvert et dont elle va tomber amoureuse. À la manière de Music of my Life avec Bruce Springsteen, le scénario malin (jusque dans son twist final bien amené) joue avec les chansons de George Michael. Feig y confirme son talent d’entertainer subtil et racé. Et pourtant, quelque chose cloche. Ou plutôt quelqu’un. L’interprétation en force et tout en mimiques d’Emilia Clarke rappelle combien l’exercice de la comédie romantique tient de la mécanique de précision. N’est pas Keira Knightley ou Zooey Deschanel qui veut !

La bande-annonce :


Game of Thrones : méchante ou pas ? Emilia Clarke reste solidaire de Daenerys