Date de sortie 19 août 2020
Durée 107 mn
Réalisé par Hubert Sauper
Scénariste(s) Hubert Sauper
Année de production 2020
Pays de production France, Autriche
Genre Film documentaire
Couleur Couleur

Synopsis

Hubert Sauper, le réalisateur nominé aux Oscars pour Le Cauchemar de Darwin, explore les transformations de Cuba à l’heure où le système communiste est sur le point de s’effondrer. Dans les rues de La Havane, il part à la rencontre des habitants qui partagent leur opinions sur l’impérialisme américain, le capitalisme, leur liberté à Cuba. En suivant des enfants qu’il surnomme Les Petits prophètes dans leur quotidien, le documentaire met la lumière sur la situation historique, politique et économique de l’île d’Or.

Offres VOD de Epicentro

Pas d'offres actuellement.

Toutes les séances de Epicentro

Critiques de Epicentro

  1. Première
    par Thierry Chèze

    Les documentaires d’Hubert Sauper sont toujours des jeux de piste passionnants. Après l’épatant Le Cauchemar de Darwin (sur l’impact de l’industrie de la pêche sur le fragile écosystème tanzanien) et le plus décevant Nous venons en amis (sur le conflit armé entre Soudanais), le voilà qu’il quitte l’Afrique pour mettre le cap sur Cuba pour un portrait de l’île qui une fois encore va transcender son apparent sujet. Certes, il se ballade dans les rues de La Havane, y croise locaux et touristes, y interroge des enfants assez incroyablement éveillés sur la situation de leur pays au point qu’il les surnomme « les jeunes prophètes ». Mais en venant sur l’île castriste et à travers ces questions à ces gamins, Sauper ambitionne surtout de raconter plus d’un siècle d’interventionnisme américain à travers le monde, cette politique de l’Oncle Sam qui, divisant la planète entre bons et méchants, a passé plus de 100 ans à intervenir dans différents pays pour punir les seconds et soi- disant libérer les premiers. Au Vietnam, en Afghanistan, en Irak… et donc à Cuba. Puisque c’est là – d’où le titre Epicentro – que tout a commencé en 1898 avec l’explosion de l’USS Maine (dont les causes réelles sont encore discutées), sorte de catalyseur qui a, en réaction, mis définitivement fin à la domination espagnole et inauguré l’ère de l’Impérialisme américain. En mêlant images d’archives et plongée en immersion dans le Cuba d’aujourd’hui, Sauper délivre une leçon d’histoire ludique à travers un documentaire qui n’aime rien tant que flirter avec la fiction, de manière franche et assumée. D’autant plus que cette réflexion sur la toute puissance américaine se double d’un questionnement sur le pouvoir de l’image, la naissance de l’Impérialisme américain correspondant avec celle du cinéma, outil de propagande dont vont user et abuser les Etats- Unis à travers le temps. Un documentaire de tout premier plan.

Dernières News sur Epicentro

Guide des Sorties du 19-08-20

Ce qu’il faut voir cette semaine

Epicentro : la nouvelle réussite du réalisateur du Cauchemar de Darwin [Critique]

Un regard passionnant sur l’Impérialisme américain par le prisme de Cuba